Qu'est-ce que la Physiologie ? Achèvement et Renaissance

Créé le 1 janvier 1997

Claude DEBRU, Marino BUSCAGLIA, Pierre DEJOURS, CHarles GALPERIN, Jacques LAMBERT, Charles MARX, Jean-Noël MISSA, Luis MONTIEL, Michel MORANGE, Hans-Jürg RHEINBERGER, Michel ROOS et Christiane SINDING, 1997

Qu'est-ce que la Physiologie ? Achèvement et Renaissance

Qu'est-ce que la Physiologie ? Achèvement et Renaissance

Sommaire :

Introduction : L'esprit physiologique
Claude DEBRU

La physiologie et son rapport aux sciences médicales
Charles MARX

Théories neurobiologiques du rêve dans la médecine romantique allemande
Luis MONTIEL

Redéfinition de la physiologie dans la physiopathologie de l'inflammation
Jacques LAMBERT

Clinique et expérimentation neurologique du XXe siècle : paradoxes et solutions
Jean-Noël MISSA

Le récepteur, concept polymorphe : des drogues aux hormones
Christiane SINDING

Transition d'une approche analytique à une approche plus holistique dans l'étude d'un facteur de croissance : le Basic FGF
Marino BUSCAGLIA

De la génétique physiologique à la génétique du développement
Charles GALPERIN

Between biological chemistry and molecular biology : Ernest F. Gale on protein synthesis, 1946-1958
Hans-Jörg Rheinberger

Génétique et physiologie : les régulations génétiques
Michel MORANGE

L'échec institutionnel de la chimie physiologique
Christian BONAH

Epistémologie de la statistique appliquée
Michel ROOS

Le pouvoir explicatif de la physiologie comparée
Pierre DEJOURS

Résumé :

La physiologie doit-elle être considérée seulement comme un domaine expérimental qu'il est nécessaire de conserver pour fournir quelques phénomènes nouveaux interprétables en termes moléculaires ? L'explication moléculaire des phénomènes biologiques signifie-t-elle l'aboutissement et la fin de la physiologie ? Ou bien offre-t-elle à la physiologie de nouvelles tâches, dans la lignée de sa vocation autant théorique et modélisatrice qu'expérimentale ? La physiologie est-elle un domaine ou un point de vue ? La démarche physiologique s'est définie par l'alliance indispensable des deux méthodes, expérimentale et modélisatrice, dans l'étude de systèmes complexes. Ces deux méthodes complémentaires définissent moins un objet qu'une identité cognitive. L'insuffisance d'une définition de la physiologie par ses objets, la nécessité persistante du point de vue intégrateur qu'elle représente, la complexité des relations interdisciplinaires qu'elle entretient constituent le thème de cet ouvrage.

  • Dates
    Paru le 1 janvier 1997