L'expérience de l'incomplétude. Le scientifique et le théologien en quête d'Origine

Créé le 2 avril 2013

Thierry MAGNIN, 2011

L'évolution des connaissances scientifiques est souvent venue remettre en cause des représentations du monde (et de la place de l'homme dans l'univers) que véhiculent les religions. Parallèlement, les scientifiques ont largement évolué dans leur conception de la réalité et de la vérité. Alors qu'ils pensaient que les sciences donnaient directement accès au réel (vérité-correspondance), ils en sont venus davantage à une sorte de « vérité-cohérence » qui tente de décrire et modéliser des phénomènes mais pour laquelle le « réel en soi » reste inatteignable.
Les « commencements » mais aussi l'« Origine » toujours nous échappent. Ainsi en est-il pour le scientifique des commencements du monde, de la vie, de l'homme dans l'évolution. Voilà même que le physicien et le philosophe nous montrent ensemble que le réel ultime, le fond des choses étudiées par le scientifique, échappe aussi, à tout instant !
Cette « condition d'incomplétude » est abordée aussi bien pour le scientifique d'une part, que pour le croyant en recherche, d'autre part, chacun dans leur domaine propre. Elle ne signifie pas pour autant une défaite de la raison mais bien au contraire une ouverture au mystère du réel, de la vie, de l'homme.
  • Auteur(s)
  • Éditeur
    LIETHIELLEUX Collection Essais/Religions
  • Références
    ISBN: 978-2-249-62130-7