Reproduction, développement, écotoxicologie et régulation cellulaire

Les modèles utilisés pour comprendre plusieurs aspects de la biologie de la reproduction sont les Poissons ostéichtyens, les Amphibiens et notamment les Gymnophiones (ou Céciliens), espèces peu connues et menacées d'extinction, les Reptiles, essentiellement Uromastyx acanthinura, un lézard du désert saharien, les Mammifères tels que les rongeurs du désert comme les gerbilles, gerboises, rats des sables ; mais aussi les chèvres, dromadaires et agneaux, dans le cadre d'une collaboration portant sur la faune des zones arides et semi-arides (USTHB, Alger, Algérie).
Les vers de terre sont également étudiés comme bio-indicateurs dans le cadre de diverses collaborations (Université d'Oslo, Bioforsk, Norvège).



  • 1. Poissons Ostéichtyens
    Dans le cadre de cette thématique, le laboratoire s'était intéressé dans un passé récent aux modalités de la reproduction de plusieurs poissons téléostéens d'eau douce d'intérêt économique telle que le black bass, Micropterus salmoides, puis d'espèces menacées telles que l'apron du Rhône Zingel asper.
  • 2. Amphibiens Gymnophiones
    Les Amphibiens Gymnophiones (ou encore Céciliens et anciennement Apodes) sont des animaux serpentiformes dépourvus de membres et de ceintures. Ils sont réputés aveugles, leurs yeux étant recouverts par la peau du crâne et ils ont développé des organes sensoriels particuliers, les tentacules directement reliés aux organes voméronasaux. Leur anatomie, étroitement liée aux conditions de vie fouisseuses en fait de bons modèles pour l'étude d'adaptations à un milieu particulier, à la forte pression de sélection.
  • 3. Amphibiens anoures
    Les cycles de reproduction de plusieurs espèces d'Anoures africains ont été mis en, évidence dans des travaux antérieurs. Notamment, l'espèce Bufo regularis provenant d'une population de Lomé (Togo) avait fait l'objet d'études approfondie.
  • 4. Vertébrés des zones arides et semi-arides
    En milieu saharien, devant la dégradation des biotopes et la perte de biodiversité qui vont en s'accumulant, les connaissances écophysiologiques et génétiques des ressources naturelles notamment faunistiques deviennent un impératif incontrôlable.
  • 5. Ecotoxicologie : Effets de molécules sur organismes intégrés.
    Comme conséquence des autres thématiques, la reconnaissance du laboratoire en matière de détection de l'apoptose l'a amené à collaborer avec d'autres équipes dans le cadre d'études des effets de divers polluants sur des vers de terre considérés comme biomarqueurs.
  • 6. Développement embryonnaire de diverses espèces
    Depuis de nombreuses années l'étude de l'ordre des amphibiens Gymnophiones (Céciliens) fait l'objet de travaux au laboratoire. Les Gymnophiones sont des espèces fouisseuses ou secondairement aquatiques, réparties sur la ceinture intertropicale.
  • 7. Apoptose et développement
    Cet axe de recherche a été initié en 1999 à la suite d'un PPF (programme pluri-formation) de l'E.P.H.E. Le thème retenu était l'étude de l'importance de l'activité des récepteurs du glutamate sur le modelage embryonnaire, en tenant compte notamment de leurs effets sur la mort cellulaire programmée par apoptose. Le modèle adopté était l'Amphibien Anoure. Ce travail s'est ensuite poursuivi par l'étude des relations entre récepteurs du glutamate et calpaïnes, protéines impliquées dans les mécanismes apoptotiques. Ce projet de recherche s'est développé grâce à des collaborations avec plusieurs équipes, notamment de l'EPHE.