2002 - E. ANJUBAULT : Gonadogenèse et quelques aspects de l'endocrinologie du testicule chez les Gymnophiones

Publié le 16 juillet 2008 Mis à jour le 29 mars 2016

 

 

Elisabeth ANJUBAULT, 2002

Résumé :

Un important travail sur les cycles de reproduction et l'appareil sexuel mâle a été réalisé chez l'espèce Typhlonectes compressicauda, Amphibien, Gymnophione. Depuis d'autres travaux ont permis de mettre en place le cycle annuel et de montrer l'homogénéité du testicule chez ce groupe.

L'étude embryonnaire des Gymnophiones reste encore très parcellaire. En effet, aucune étude descriptive de l'embryologie de l'appareil urogénital n'a encore été envisagée. La gonadogenèse a donc fait l'objet d'un travail apportant des éclaircissements sur les principales étapes évolutives des gonades. Le développement de celles-ci se déroule principalement au cours de l'organogenèse. Il est consécutif à la mise en place finale du tube digestif. L'ensemble des données permet de préciser l'origine histologique des cellules germinales, de suivre leur migration et leur mise en place définitive dans le tissu gonadique jusqu'à la naissance. Outre le fait, que cette étude offre de nouveaux éléments de comparaison avec les deux autres groupes d'Amphibiens (Anoures et Urodèles), nous retiendrons la caractéristique spécifique au groupe, qui concerne la différenciation sexuelle gonadique tardive. Cette caractéristique déjà envisagée chez les Gymnophiones, apparaît aujourd'hui clairement établi chez Typhlonectes compressicauda tout au moins.

Dans une seconde partie, une étude morphométrique a permis de préciser plus avant l'aspect endocrine du testicule chez les jeunes et chez les adultes au cours du cycle de reproduction. des techniques complémentaires d'immunomarquage ont permis d'estimer l'âge de la maturité sexuelle et d'établir les périodes d'activité hormonale des adultes. Ces données quantitatives valident le rôle endocrine des cellules de Leydig qui constituent chez les Gymnophiones, un réel tissu fonctionnel. La dernière partie concerne l'approche ultrastructurale de quelques aspects du testicule des espèces Typhlonectes compressicauda et Ichthyophis beddomei. Quelques caractéristiques descriptives sur les cellules somatiques de la gonade et sur la spermiogenèse ont permis de préciser l'homogénéité structurale des testicules dans le groupe.

La synthèse de ces travaux permet ainsi de faire le point sur l'aspect endocrine du testicule chez le jeune et l'adulte. Elle apporte de nouveaux éléments d'embryologie qui permettent de mieux comprendre certains aspects physiologiques de la gonade encore immature. Elle souligne par la même les particularismes origines et spécifiques de l'espèce Typhlonectes compressicauda qui en fait un modèle d'étude charnière d'un point de vue évolutif. La persistance des canaux de Müller mise en relation avec le développement tardif des gonades, illustre une des voies de recherche particulièrement intéressante.