2004 - J. ESTABEL : Apoptoses physiologiques et apoptoses expérimentalement induites au cours du développement de Xenopus laevis

Publié le 16 juillet 2008 Mis à jour le 29 mars 2016

 

 

Jeanne ESTABEL, 2004

Résumé :

L'ontogenèse et l'organogenèse sont des phénomènes complexes qui font intervenir différents processus cellulaires et tissulaires tel que la différenciation cellulaire, la mort cellulaire ou la morphogenèse. L'apoptose en est un des processus fondamentaux. Chez les Amphibiens, la perte de la queue et le remodelage de l'intestin sont parmi les évènements les mieux caractérisés. Il est fort probable que ces profondes modifications entraînent des répercussions sur le système nerveux central et périphérique, cette hypothèse reste néanmoins à vérifier. Parmi les facteurs susceptibles de moduler l'apoptose, on trouve les modifications de la concentration cytosolique du calcium capables d'activer certaines enzymes comme des protéases (caspases, calpaïnes...), des lipases ou des endonucléases. Dans le système nerveux, ces variations peuvent être induites par la présence de récepteurs ionotropiques du type des récepteurs AMPA/kaïnate (récepteurs au glutamate) qui peuvent être perméables au calcium. Le but de ce travail est de tenter de comprendre le rôle joué dans le développement du système nerveux central et périphérique de protéines telles que les récepteurs AMPA/kaïnate et les calpaïnes. La cartographie des apoptoses physiologiques effectuée dans un premier temps, a permis d'analyser la localisation des apoptoses observées chez des animaux mis au contact de molécules agonistes (kaïnate) et/ou antagonistes (NBQX) des récepteurs au glutamate. Les apoptoses observées sont régulées par un nombre important de molécules qui intéragissent entre elles. Avec les caspases, les calpaïnes semblent indispensables à la mise en place de la mort cellulaire pour la métamorphose du pronéphros et de la zone caudale. Les récepteurs du glutamate sont impliqués dans le développement de Xenopus laevis, dans la transmission synaptique mais également dans la régulation de l'homéostasie ionique. Cette étude révèle la complexité de certains mécanismes régissant le développement d'un organisme.