2014 - H. KADJI-DJOUDAD : Caractérisation de la reproduction du poisson d’eau douce Barbus callensis au niveau de l’oued Soummam dans la région de Béjaia

Thèse de Doctorat en co-tutelle EPHE et Université A/Mira de Béjaia (Algérie)

Publié le 22 septembre 2014 Mis à jour le 29 mars 2016

Hafsa Kadji-Djoudad, 2014

Résumé
L'espèce Barbus callensis de l'oued Soummam dans la région de Béjaïa (Algérie) a été caractérisée sous plusieurs angles. 

Ses aspects morphométriques et méristiques étaient statistiquement comparables à ceux qui étaient décrits dans la littérature pour la même espèce nord-africaine. L'identité et la position systématique de cette espèce ne sont pas modifiées par l'espace et le temps.

L'analyse de la croissance linéaire relative a montré l'inexistence de dimorphisme sexuel externe De même, lors de l'étude de la croissance linéaire absolue, aucune différence significative n'a été obtenue entre les mâles et les femelles. En revanche, la croissance pondérale relative était différente selon le  sexe. Les femelles sont caractérisées par une croissance majorante, alors que les mâles le sont par une croissance isométrique. Cependant, aucune différence significative n'a été montré par test de pente (tpe) Les individus mâles de B. callensis présentent ainsi une croissance pondérale relative équivalente à celle des individus femelles.

En ce qui concerne l'échelle de la maturité sexuelle, six stades macroscopiques ont été définis pour les deux sexes et l'analyse microscopique a conduit à définir sept stades pour les femelles et six pour les mâles.

L'étude des paramètres macroscopiques et microscopiques liés à l'individu ont permis, d'une part, de définir le printemps comme période de reproduction de B. callensis et le mois de juin comme période d'activité sexuelle intense, et d'autre part, de définir une relation de dépendance entre les réserves hépatiques et la maturation des gonades, ce qui classe cette espèce dans le groupe de poissons maigres.

Enfin, ce travail rapporte pour la première fois l'impact de la pollution sur les performances biologiques des barbeaux vivant dans l'oued Soummam, ce qui se traduit par l'apparition de complexes gonadiques anormaux et la coexistence des gamètes mâles et femelles au sein d'un même individu.